Serena Business Manager : le socle commun et le noyau

2. Serena Business Manager : le socle commun et le noyau

L'intérêt primordial d'avoir un seul environnement allant du développement à l'exploitation d'applications basées sur des processus

  • soit développés à partir de cahier des charges fonctionnels (applications dites "métiers" qui automatisent les processus d'affaires)

  • soit basées sur des boîtes de processus prêtes-à-l'emploi et adaptées au contexte de l'entreprise (meilleures pratiques de gestion de projet, de déploiement et de gestion des services avec ITIL®)

est de disposer d'une seule et unique interface d'utilisation (le portail utilisateurs) accédé à la fois :

  • des utilisateurs dans les organisations d'affaires : applications de l'organisation d'affaires et portail d'auto-assistance selon les recommandations d'ITIL® (soumission et suivi d'incidents et de requêtes, base de connaissances, etc.) et

  • des utilisateurs internes à l'organisation informatique : chefs de projet applicatif, testeurs, équipes de déploiement et équipes d'exploitation, sans oublier les responsables qui veulent accéder à des tableaux de bord unifiés.



Plus concrètement, pour chacune des boîtes applicatives (soit spécifiques soit issues des meilleures pratiques), les cinq étapes du cycle de vie sont :



2.1. Concevoir

La conception consiste à développer ou à adapter les 4 composantes principales d'une application basée-processus :

  • les processus : sous la forme de traitements de flux,

  • les items : les données manipulées par les processus (quelquefois appelées fiches ou tickets),

  • les formulaires : pour manipuler et visualiser les données des items tout au long de leur cycle de vie dans les processus,

  • les rôles : ces rôles seront ensuite concrètement associés à des personnes et des équipes de l'organisation une fois l'application mise en production.

D'autres composantes sont aussi à développer et à adapter, notamment l'interfaçage avec les autres applications et outils de l'environnement de production (permettant ainsi une ouverture complète de l'environnement Serena aux systèmes d'informations déjà en place comme, par exemple, des outils de supervision).

2.2. Publier

La publication consiste à déposer dans la Bibliothèque des Media Définitifs (DML du référentiel ITIL®) de l'environnement Serena la version définitive de l'application (jusqu'à la prochaine version).

Seule cette version publiée peut être déployée dans l'environnement de production (fini les mises en production "sauvages" des développeurs applicatifs à partir d'une version non testée...).

2.3. Déployer

Le déploiement consiste à créer un environnement de production dans lequel vont être stockées les données fonctionnelles et les données de gestion des processus. Il est possible de déployer plusieurs environnements de données indépendantes les uns des autres afin d'avoir plusieurs instances de production tournant en parallèle (de la même manière qu'une application classique peut être déployée en plusieurs exemplaires sur plusieurs serveurs de production).

2.4. Configurer

Une fois un environnement de production créé pour une application, il faut maintenant effectuer certaines opérations permettant de lier l'application à son contexte de production.

L'opération la plus importante consiste à lier les rôles aux différentes personnes et équipes de l'organisation pour ce contexte de production donné.

D'autres opérations, telle que rendre visible l'application dans le portail utilisateurs (boutons et options nouvelles) sont aussi à effectuer.

2.5. Utiliser

En fonction des rôles attribués à chacun, il est maintenant possible, au travers du portail utilisateurs de :

  • déclencher une nouvelle occurrence de processus : demande de service, soumission d'un incident par exemple

  • intervenir dans les cycles de vie des items associés aux occurrences de processus : chefs de projets, testeurs mais aussi centre de services, équipes de support de niveau 2 et 3, etc.

  • piloter le processus par la prise de décision efficace à la consultation des différents tableaux de bord : liste d'incidents en cours, indicateurs de performance d'un processus par exemple