Le modèle de l\'informatique en nuage

2. Le modèle de l'informatique en nuage

L'informatique en nuage (ou Cloud Computing) crée une notion de service.

La définition d'un tel service contient des notions qui rappellent agréablement les bonnes pratiques ITIL® :

  • modèle d'acquisition sous forme de services et à faible investissement

  • Self Service : commande et utilisation directe des services sans passer par les informaticiens

  • facturation à la consommation ("Pay as you go")

  • notion de consommateur et de client

  • accessible partout en utilisant les protocoles standard Internet

  • infrastructure économique car mutualisée

  • élastique : plus de problème de gestion de la capacité pour les clients et les organisations informatiques

L'informatique en nuage propose trois modèles de service s'inscrivant dans ces critères et communément appelés "X"AAS.

Elle définit une architecture composée des briques suivantes (certaines sont technologiques et d'autres économiques) :

  • IaaS (Infrastructure as a Service) : externalisation et virtualisation de l’infrastructure technique : infrastructure (serveurs matériels, réseaux) et stockage

  • PaaS (Platform as a Service) : externalisation complémentaire des plates-formes systèmes (socle logiciel hors applications) : runtimes, bases de données, environnement système, etc.

  • SaaS (Software as a Service) : externalisation complète avec les applications qui constituent la dernière couche

La virtualisation, brique fondatrice de l'informatique en nuage, permet de dématérialiser et de délocaliser ces différents composants et, au delà de cela, permet aussi de rendre indépendantes les couches les unes des autres.

Précédent : Les fonctions ITIL®