Couche 2 : les services d\'affaires - quelques points importants

9. Couche 2 : les services d'affaires - quelques points importants



Voici quelques erreurs classiques (que j’ai donc aussi faites par le passé) dans l’élaboration du catalogue de services d’affaires :

  • nommer la prestation informatique et non pas uniquement l’application ou le matériel proposé : par ex. le poste bureautique qui est souvant facturé 2 à 3 fois plus cher que le même matériel acheté « nu » dans une grande surface

  • si une partie d’un service d’affaires est commune avec une autre partie de services d’affaires : éviter les copier/coller (difficultés de maintenance par la suite) et créer un nouveau service d’affaires avec la partie commune (il s’agit de factoriser cette partie dans un nouveau service d’affaires) ; cela arrive avec les services facilitateurs (ou pratiques)



Autres points importants dans la réflexion :

  • les clients et utilisateurs ne voient que la partie services d’affaires du catalogue (et un utilisateur n’a pas la même vue qu’un client) : ce point est développé juste après

  • chaque client ou organisation d’affaires ne voit pas le même ensemble de services d’affaires, de services d’utilisation et de niveaux de services : il est utile de ne présenter que les services qu’une personne a le droit d’utiliser mais attention au nombre de vues ; plus le nombre de vues est important, plus la charge de travail pour les gérer est importante

  • la présentation et l’utilisation doivent être conviviales et compréhensibles des personnes qui consultent le catalogue : interdire le jargon informatique (sauf si les clients sont eux-mêmes des informaticiens)

  • tous ces éléments nécessite impérativement d’intégrer dans la réflexion l’outil logiciel qui va gérer le catalogue de services : il ne sont pas nombreux à répondre à tous ces critères (si on ne tient pas compte des discours commerciaux et marketing) ; il est, par ex., nécessaire d’étudier quelles sont les fonctionnalités de recherche d’une information dans le catalogue et les fonctionnalités de filtres (ceux obligatoires et ceux définissables par l’utilisateur)